URGENCES-SANTÉ LE SP-CSN TOUJOURS EN PLACE 16 novembre 2011

Les escouades de la Fédération des paramédics et des employés des services préhospitaliers
du Québec (FPESPQ) s’activent ces jours-ci à semer la division dans nos rangs,
alors que nous sommes en pleine négociation. Il est important de rétablir certains faits
pour contrer leur entreprise de désinformation.
LA CSN MAJORITAIRE
Les paramédics d’Urgences-Santé sont toujours avec la CSN. Le mardi 15 novembre, la
Fraternité des paramédics unis (FPU-FPESPQ) a signifié des démissions de certains
membres. Malgré ces démissions, jamais la FPU n’a mis le Syndicat du préhospitalier (SPCSN) en minorité. Le SP-CSN demeure donc en place.
NUIRE À LA NÉGOCIATION
Les militants de la FPU ont tenté sérieusement de foutre le bordel dans la présente négociation.
Leur initiative fait déjà sourire nos employeurs, qui n’attendent que cette division
pour mettre le frein aux différentes tables de négociation.
LES VRAIES PRIORITÉS
Nos syndicats CSN sont actuellement en blitz de négociation avec le ministère et les employeurs
sur des demandes prioritaires pour les paramédics du Québec :
• Des augmentations en éliminant deux échelons de l’échelle salariale;
• Un meilleur régime de retraite pour tous, y compris ceux ayant travaillé avant 1989;
• Un régime d’assurance collective qui nous appartient.
« La campagne de maraudage des militants de la FPU-FPESPQ est basée sur l’intimidation
et la désinformation. Ils ne réussiront pas à nous diviser, car les enjeux de négociation sont
trop importants. Et ça, les paramédics d’Urgences-Santé l’ont compris », déclare le président du Syndicat du préhospitalier (CSN).
La réaction de la grande majorité des membres présents à l’assemblée du SP-CSN les 15
et 16 novembre le démontre : ils ont rejeté démocratiquement les tentatives de la FPU de
mettre un terme à une assemblée des plus importantes. Les membres ont également approuvé à l’unanimité le déploiement de moyens de pression, excluant la grève, en appui à
notre comité de négociation CSN.

Ne vous laissez pas intimider par ces diversions. Notre priorité, c’est notre négo.

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.